Just another Réseau Blog Poliris site
29 Juin

Avez-vous bien vécu le confinement dans votre appartement à Niort ?

Vous avez récemment acheté un appartement à Niort ? Vous y avez passé un confinement agréable ? Tant mieux pour vous ! Alors comment les Français confinés ont-ils apprécié la qualité de leur logement ? Pour le savoir, l’Association QUALITEL a mené l’enquête. Plusieurs facteurs liés au logement ont contribué à vivre plus ou moins bien le « mode confiné ».

La catégorie d’agglomération…
Sans surprise, la France des campagnes qui juge en temps normal plus favorablement la qualité de son logement a globalement mieux vécu le confinement. 65% des personnes vivant en zone rurale ont estimé que leur logement était tout à fait adapté pour vivre confiné.

Le fait d’habiter en appartement ou en maison…
Un des éléments particulièrement discriminant pour avoir bien vécu le confinement est le fait d’habiter en maison plutôt qu’en appartement. Les habitants d’appartement qui évaluent la qualité de leur logement à 6,2/10, n’ont été que 28% à juger que leur logement était tout à fait adapté à une vie confinée.

…D’être propriétaire ou locataire…
Les propriétaires ont également noté plus généreusement leur logement en cette période de confinement (7,3/10), par rapport aux locataires (6 en moyenne et 5,7 pour les locataires de logements sociaux).

… De bénéficier du vrai luxe, l’espace
Sans surprise, la surface du logement a constitué l’un des critères les plus décisifs pour bien vivre le confinement : seul 1 Français sur 4 habitants dans moins de 75 m² (hors studio) a jugé son logement tout à fait adapté au confinement, une proportion passant à près de 8 Français sur 10 pour ceux habitant dans plus de 120 m².

Vers de nouveaux horizons
38% des habitants d’appartements affirment que cette période leur a donné envie de déménager, soit un chiffre 3 fois plus élevé que les habitants de maison. C’est le cas aussi de 31% des habitants de l’agglomération parisienne, bien plus nombreux que les résidents des villes moyennes (21%) à émettre le souhait de déménager.

Même constat chez les parents : 41% des personnes ayant des enfants en bas âge souhaitaient déménager à l’issue de ce confinement.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée