Just another Réseau Blog Poliris site
29 Oct

Et si vous passiez votre appartement à Niort en location classique ?

1 propriétaire sur 3 se détourne de la location de courte durée (via des plateformes) dans les grandes agglomérations… Pourquoi pas vous ? Vous un appartement en location à Niort ? Pensez à la location classique et vous verrez vos revenus nettement s’améliorer.

La principale raison invoquée par les propriétaires de ce type de location est la conséquence de la crise sanitaire sur le tourisme international et les voyages d’affaires qui a fait chuter la demande, mais également, quoique dans une moindre mesure, la pression politique et les craintes de contraintes règlementaires de plus en plus fortes avec notamment les nouvelles majorités issues des élections municipales du 28 juin. Vous hésitez ? Faisons le point sur les raisons qui poussent les propriétaires à renoncer à la location de courte durée.

Le manque de réservation est invoqué dans 64% des cas
Sans surprise, le manque de réservations explique largement ce report de la location courte durée sur la location classique. Mais on constate que ce n’est pas la seule raison pour laquelle les propriétaires souhaitent abandonner la location de courte durée. La crise sanitaire s’ajoute à une série d’autres problèmes : la complexité logistique, les contraintes réglementaires et enfin les dégradations.

L’absence de recettes locatives est d’autant plus problématique qu’une majorité de propriétaires a investi à crédit
Le problème de la location courte durée ? La plupart des propriétaires ont eu recours au crédit pour financer leur acquisition. Ce qui sous-entend des échéances à rembourser en face desquelles l’absence de recette locative devient réellement problématique !

Pour d’évidentes raisons…
On distingue des différences significatives selon que les biens sont situés à Paris et en Île-de-France ou dans l’une des agglomérations de province. Cette dichotomie Paris Vs province s’explique aisément. D’une part, Paris est davantage impacté par la chute des réservations qui étaient alimentées tant pas le tourisme international que par le tourisme d’affaires (ce qui n’est pas autant le cas en province). D’autre part, Paris ne bénéficie pas du report des séjours de la clientèle française, comme cela a pu être le cas au cours de l’été 2020, dans d’autres agglomérations françaises, notamment Nice, Toulon, Marseille, Montpellier, Bordeaux, mais aussi Toulouse ou Strasbourg.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée